La Nielle des blés

Description de la Nielle des blés

Agrostemma githago L.

(Famille des Caryophyllacées)

 

Classement sur la liste nationale des taxons messicoles : situation précaire.

Noms communs : Nielle, Nielle des blés, Nielle des champs, Oeillet des champs.

C’est une plante annuelle mesurant entre 30 cm et 1 m. Elle est velue mais soyeuse avec des feuilles linéaires opposées, lancéolées à poils durs. Ses fleurs, solitaires, sont assez grandes, de couleur rouge violacé. Les sépales forment un calice en tube portant 5 longues dents fines, qui dépassent largement les 5 pétales.

La floraison se produit d’avril à juin.

Histoires, légendes

Depuis l’âge de pierre, la Nielle est considérée comme une mauvaise herbe des champs de blé. Elle est redoutable par ses graines vénéneuses. Elle a donc été longuement combattue à cause de ce danger. Le genre "Agrostemma" vient du mot grec "agro" qui veut dire terre cultivée et de "stemma", guirlande, couronne. "Nielle" venant pour sa part du mot latin "nebula" : nuage, brouillard.

 

Usages de la Nielle des blés

En dépit de sa toxicité, la plante a été jadis utilisée en thérapeutique : la racine contre les hémorragies, les hémorroïdes ; la plante entière en décoction contre les ulcères, les maladies de peau ; la graine (bien que vénéneuse) comme diurétique, exporante, anthelmintique.

 

À noter : les graines noires sont très toxiques (saponines). Mêlées aux céréales,
elles ont contaminé, dans le passé, la farine du pain et empoisonné.

 

 

Pour aller plus loin...

Fiche plante

Le Bleuet

Fiche plante

Le Bugle petit-pin - Bugle jaune

Fiche plante

Le Pied-d’alouette royal

Fiche plante

L'Adonis d’automne

Remonter