Quelle plante carnivore contre les moucherons ?

Identifiez vous oucréez un compte pour pouvoir ajouter des documents à vos favoris

Parmi toutes les plantes carnivores, le Drosera est celle qui préfère les moucherons aux autres insectes. Comme des tentacules, ses longues feuilles capturent sans mal le tout petit insecte qui se laisse attirer : Voilà une solution efficace et naturelle !

Le Drosera capensis : arme fatale contre les moucherons

Pour les plantes en pot, les moucherons peuvent être un fléau : ils se multiplient en nuage autour de la plante. Dans la terre, leurs larves finissent par infester et abîmer les racines.

Pour la bonne santé des végétaux, il est essentiel d’éviter leur prolifération.

Gourmande de moucherons, le Drosera capensis est une solution efficace, originale et 100 % naturelle pour vos plantes.

Ses longues feuilles se terminent en petits tentacules et sont couvertes de poils collants : le mucilage englue la proie qui vient y goûter, comme s’il s’agissait d’un nectar ou d’eau. Léger et fragile, le moucheron est une proie parfaite : la feuille de la Drosera peut en capturer plusieurs. Aucun n’arrivera à se décoller.

La feuille se referme ensuite légèrement sur sa proie : c’est un piège dit « semi-actif ». Parmi les proies, on compte aussi de petites mouches, des moustiques ou encore des syrphes : le Drosera capensis ne s’attaque pas aux proies plus grosses.

Quelle plante carnivore pour une proie plus importante ? Retrouvez tout sur les plantes carnivores et les insectes.

Culture et entretien du Drosera capensis

Les moucherons apprécient la chaleur et l’humidité : ça tombe bien, le Drosera capensis aussi ! Facile à cultiver, vous pourrez la voir s’épanouir à côté de vos plantations, en intérieur comme en extérieur, avec quelques précautions.

Le Drosera se cultive dans un substrat très spécifique : ne la plantez pas dans les mêmes pots que vos autres espèces ! Il lui faut un mélange de tourbe blonde naturelle, à environ 2/3, pour 1/3 de sable non calcaire, non salé.

La plante doit être maintenue dans une humidité constante : arrosez son pied avec une eau déminéralisée ou de l’eau de pluie.

Evitez de pulvériser ou d’arroser directement ses feuilles qui perdraient leur mucilage. Attention toutefois à la pourriture, due à un excés d'humidité.

Préférez un pot en plastique : chimiquement neutre, il retient mieux l’humidité que des pots en grès, en terre émaillée ou en terre cuite.

Le Drosera capensis aime le soleil avec une belle exposition, ses feuilles pourront se colorer d’un beau rouge aux nuances pourpres. En intérieur, évitez de l’exposer directement au soleil, cela pourrait le dessécher.

Lorsque le Drosera grandit en intérieur, il faudra lui permettre de se reposer en hiver : comme nombre de nos plantes en climat tempéré, le Drosera entre en dormance pendant quelques mois de l’année. L’hiver est pour elle le moyen de se régénérer, pour grandir de plus belle au printemps. En hiver, lorsqu’elle vit à l’extérieur, on ne la voit plus sortir de terre : ses racines ne doivent pas geler. Suivant sa situation au jardin et le climat qui l’entoure, il peut être nécessaire de la pailler.

 

 

Remonter