Quand rempoter des plantes carnivores ?

Identifiez vous oucréez un compte pour pouvoir ajouter des documents à vos favoris

Bien entretenue, une plante carnivore ne nécessite pas un rempotage fréquent. Toutefois, certains signes ne trompent pas : c’est alors qu’il faut penser à rempoter vos plantes carnivores !

Le printemps : le bon moment pour rempoter les plantes carnivores

Le rempotage d’une plante carnivore peut se faire toute l’année, surtout si la plante est cultivée en intérieur, dans une serre ou dans un terrarium. En extérieur, sauf en cas d’urgence, il reste préférable d’attendre le printemps.

Pour de nombreuses espèces (Sarracenias, Drosera, Dionaea… ), le printemps annonce le réveil de la période de dormance : la plante va sortir de son cycle de repos pour reprendre sa croissance. Ses racines vont se développer rapidement, elle va pouvoir profiter d’un nouveau sol, d’un pot plus large qui représente de meilleures conditions pour bien grandir et s’épanouir.

A l’automne, la plante entre dans sa période de dormance. Les racines souvent abîmées par le rempotage sont plus souvent sujettes aux moisissures : elles se défendent moins bien qu’en période de croissance.

Vous venez d’acquérir une plante carnivore aux racines nues ? N’attendez pas le printemps pour l’installer confortablement. 

Un bon indicateur : l’état du substrat

L’état du substrat est également un indicateur majeur : s’il paraît abîmé, qu’il présente des mousses, des moisissures ou des traces de maladies, n’hésitez pas à rempoter votre plante carnivore !

Bien entretenu, le substrat de la plante carnivore ne varie que très peu. Dans les meilleures conditions, il semble qu’il ne faille rempoter la plante que tous les trois ou quatre ans.

Est-il temps de rempoter votre plante carnivore ? C’est le substrat qui vous l’indiquera. Au cours du temps, la tourbe perd de son aspect aéré et va « retomber » peu à peu. Elle montre des signes de décomposition.

Elle peut aussi apparaître plus moussue, et présenter des tâches de moisissures ou des lichens : dans ce cas, la plante carnivore montrera rapidement des signes de faiblesse : racines beaucoup plus courtes, pourrissantes, feuilles ternes, aux bords irréguliers…

Simple vieillissement ou maladie, moisissure ou parasites : restez vigilants et changez votre substrat au moindre doute.

 

A noter : il peut apparaître, à la surface du substrat, de minuscules petits insectes sauteurs : ce sont des collemboles, qui sont inoffensifs, et peuvent même nourrir votre plante…

Réalisé avec soin, le rempotage compte parmi les bons gestes dans l’entretien des plantes carnivores.

 

Remonter