Le Lin textile

Description du Lin

Linum usitatissimum L.

(Famille : Linaceae.)

Origine : L’usage du Lin est tellement ancien que son origine géographique est perdue.Plusieurs auteurs pensent qu’il pourrait être originaire du Caucase. Cependant, il est spontané dans toute l’Europe méridionale.

Le Lin est une petite plante herbacée annuelle, à tige unique et dressée, qui mesure jusqu’à 70 cm de haut. Il porte des feuilles isolées, sessiles, simples, entières, lancéolées, d’un vert glauque. Ramifiée seulement dans sa partie supérieure, la tige porte de grandes fleurs régulières d’un beau bleu rappelant la couleur du ciel.

Chaque fleur comprend 5 sépales verts, 5 pétales réguliers et libres entre eux. Le fruit est une pyxide, capsule dont le dessus se détache comme le couvercle d’une boîte. Les 10 graines sont rangées par 2 dans les 5 loges du fruit. Chaque graine est ovale, brune, luisante, comprimée latéralement et terminée en pointe.

Extraction de la fibre

Partie utilisée pour l’extraction de la fibre : La tige.

La fibre de lin est obtenue de la tige après rouissage, battage et séchage des fibres péricycliques. Au moment de son emploi, le lin est peigné dans le but de diviser les fibres et de les débarrasser des matières étrangères qui peuvent encore exister. Cette opération donne le lin peigné et l’étoupe de peignage. Le lin peigné donne des fils de grosseurs différentes selon leur longueur et leur poids.

Usages

Les étoupes grossières servent à la fabrication de matelas ; les plus fines donnent des fils très fins. À part la couture, le lin est tissé pour fournir des tissus de très belle qualité et d’une grande résistance. En fonction des variétés cultivées, il est traditionnel de scinder les Lins textiles et les Lins oléagineux. La graine de Lin est utilisée en Pharmacie pour son mucilage aux propriétés émollientes.

L’huile extraite par pression à froid des graines est alimentaire dans certains pays. Cependant, sa presque totalité est réservée à des usages industriels. C’est une huile siccative qui absorbe rapidement l’oxygène de l’air. Étalée en fine couche, elle se transforme rapidement en une pellicule claire, solide, élastique et non visqueuse. Elle trouve donc son utilisation dans les vernis et les peintures. L’huile de Lin obtenue par extraction à chaud, fournit une bonne matière première pour l’obtention du linoléum et de dérivés caoutchoutés.

Pour aller plus loin...

Fiche plante

Le Chanvre

Fiche plante

Le Cocotier

Fiche plante

Le Raphia

Fiche plante

Le Jute

Remonter