Le Chanvre

Description du Chanvre

Cannabis sativa L.

(Famille : Cannabaceae)

 

Origine : L’espèce est, semble-t-il, originaire de l’Asie Centrale. Elle fut et est toujours cultivée dans de nombreux pays au climat tempéré ou chaud.En France, sa culture est très ancienne. La « Cannebière » de Marseille lui doit son nom.

 

Le Chanvre est une grande herbacée, annuelle, dioïque, atteignant plus de 2m de haut.

Les tiges, dressées et peu rameuses, portent des feuilles vert clair, opposées, longuement pétiolées. De forme palmatiséquée, elles comportent 5 à 9 lobes inégaux, dentés et pubescents.

Les pieds mâles sont grêles. Ils fleurissent les premiers en cymes axillaires ou terminales. Chaque fleur possède un périanthe protégeant 5 étamines. Les pieds femelles, plus développés, portent des fleurs en cymes courtes à l’aisselle de bractées foliacées.

Chaque cyme ne comprend qu’une fleur unique accompagnée d’un axe secondaire portant des feuilles. Cet axe, couvert de poils sécréteurs résineux (d’où l’apparence touffue très caractéristique des inflorescences femelles du Chanvre), s’accroît en se garnissant de ramifications secondaires foliacées.

Le fruit est un akène lisse, appelé chènevis, contenant une graine ovoïde.

Extraction de la fibre 

Partie utilisée pour l’extraction de la fibre : La tige.

La fibre textile est préparée à partir des tiges. Coupée un peu avant la maturité des fleurs et séparée des feuilles et des inflorescences, la tige est soumise au rouissage dans de l’eau légèrement courante.

Cette opération constitue une fermentation qui permet de séparer les fibres du parenchyme qui y adhèrent. Les fibres cellulosiques sont ensuite rincées, séparées puis séchées.

Usages

Les fibres tissées servent à fabriquer des tissus grossiers et un peu rêches, mais résistants. La principale utilisation a longtemps été la fabrication de cordages, tout particulièrement utiles pour les bateaux. En fonction du climat, le Chanvre fournit préférentiellement des fibres (climat tempéré froid) ou de la résine (climat chaud).

Les sommités fleuries femelles (Ganja) et la résine (Haschich) constituent des drogues stupéfiantes interdites en France. Mélangée à du tabac, la résine porte le nom de Kif. Ces substances étaient connues au Moyen-Orient du temps des croisades. Le mot « assassin » a été introduit en français à cette période : il désignait alors les Haschichains ou «mangeurs de haschich », soldats sanguinaires lancés à l’encontre des croisés sur le chemin de Jérusalem. Le chènevis est utilisé pour nourrir les oiseaux et l’huile de chènevis, siccative, entre dans la fabrication de savon, de peinture et de vernis.

Pour aller plus loin...

Fiche plante

Le Cotonnier

Fiche plante

Le Cocotier

Fiche plante

Le Lin textile

Fiche plante

Le Jute

Remonter