Sauvetage d’un écosystème forestier en Sologne

Depuis 2019, Klorane Botanical Foundation s’engage aux côtés de l’association Duramen pour préserver un écosystème forestier en Sologne.

Située en Centre-Val de Loire, la Sologne est une région sauvage et paisible, couverte de forêts et de nombreux étangs qui ravissent les randonneurs et autres amoureux de la nature. Elle ne compte pas moins de 2800 étangs, ce qui en fait un immense réservoir de biodiversité ! C’est une région naturelle forestière qui est la seule à faire l’objet d’une délimitation administrative officielle.

Une forêt menacée

Au sein d’une forêt privée de 73 hectares, principalement composée de feuillus (Chêne, Bouleau, Châtaignier, Tremble), une parcelle d’un hectare voyait ses Châtaigniers dépérir à cause de la maladie de l’encre. Cette dernière, due à des champignons de la famille des Phytophtora, entraîne la pourriture des racines. Ils peuvent, dans les cas les plus graves, attaquer le collet, à la base du tronc des arbres.

A terme, sans intervention humaine, cette forêt n’avait pas d’avenir.

 

Conscient de cet état d’urgence, le propriétaire, se rapproche de techniciens en gestion et travaux sylvicoles (Coopérative forestière Unisylva) pour avancer dans la réflexion et dans la réalisation de son projet de plantations. Il décide ensuite de le déposer auprès de l’association Duramen qui, après étude du dossier, s’engage à prêter main forte au sauvetage de ce vaste écosystème forestier. Klorane Botanical Foundation soutient cette initiative locale en faveur de la biodiversité.

 

Objectifs : assainir et diversifier

Sur la parcelle affectée par la maladie, une coupe rase du taillis a d’abord été réalisée pour assainir les peuplements. Ensuite, afin d’assurer la pérennité de la forêt dans cette zone très majoritairement peuplée de feuillus, le choix d’une essence résineuse plus adaptée aux changements climatiques s’est porté sur le Pin maritime. Il a permis de diversifier les végétaux introduits et de contribuer ainsi à la biodiversité.

Une gestion durable

Les arbres nouvellement plantés capteront et stockeront du CO2 et contribueront également au maintien de la ressource en bois pour l’avenir, constituant un matériau renouvelable et recyclable en respect de la certification forestière PEFC qui lui a été attribuée.

 

Pour aller plus loin...

Remonter