Une plante qui nettoie l'eau : la Menthe aquatique

France

Purifier les eaux polluées grâce à un végétal exceptionnel : la Menthe aquatique.

La Menthe, une plante qui dépollue l'eau

Le pouvoir incroyable de la Menthe

La Menthe aquatique n'avait jamais révélé son secret jusqu'ici, et pourtant, il est immense. Elle possède un formidable pouvoir dépolluant, notamment sur l'eau. Et s'il était possible de créer un véritable filtre végétal entièrement naturel pour nettoyer les eaux polluées ?

À l'heure où la qualité de l'eau et sa protection sont des enjeux majeurs de la société, cette possibilité représente à elle seule un petit miracle.
Pour ouvrir la voie, il faut tester et prouver. En associant son énergie à celle des plus grands, le Laboratoire de Chimie Bio-Inspirée et d’Innovations Écologiques, Klorane Botanical Foundation s’engage dans un projet innovant.


Préserver la nature

... avec un projet pilote grandeur nature. Pour tester les promesses de la Menthe aquatique en conditions réelles, direction les Cévennes, dans la vallée de la Vis où la rivière est polluée par des métaux lourds, en raison du passé minier de la région.


Il s'agit donc de faire un test ambitieux : purifier l'eau qui s'écoule de la grande mine des Malines grâce à la Menthe aquatique, juste en amont de la Vis.

En pratique, ses racines, séchées et broyées, seront utilisées pour fabriquer de grands filtres naturels, sous forme de colonnes. L'eau filtrée rencontrera à nouveau la Menthe aquatique un peu plus bas, dans un bassin où elle sera implantée « vivante » pour filtrer d'éventuels métaux lourds résiduels.
 

Du laboratoire à la terre entière

Premiers tests en labo

Le projet n'est pas sorti d'un chapeau. Comme dans de nombreux cas avant de passer à l'action, ce sont les recherches en laboratoire qui ont annoncé de grands espoirs pour l'eau. De premières recherches menées par l'Université de Tsinghua, en Chine ont été incroyablement concluantes, en démontrant la capacité exceptionnelle de la Menthe aquatique à purifier une eau encombrée de bactéries et d'algues toxiques.

 

D'autres recherches sont venues s'adosser à celles-ci : celle du Laboratoire de Chimie Bio-Inspirée et d’Innovations Écologiques, avec lequel nous menons cette action.

Celles-ci ont précisément visé les eaux polluées par les métaux lourds. Les résultats sont sans appel : les racines de la Menthe aquatique ont une capacité d’absorption des métaux spectaculaire.

Devant ces résultats inespérés, le passage à une expérience grandeur nature, dans l'espoir de démocratiser ensuite ce type de filtre naturel s'est vite imposé !

 

Des Cévennes à toute la Terre

Objectif final du projet grandeur nature : trouver la méthode la plus efficace pour filtrer l'eau avec la Menthe aquatique, et plus largement, ouvrir le pas à de nouvelles méthodes naturelles de dépollution de l’environnement. Car actuellement, il y a bien déjà un test en cours sur le site : c'est la chaux qui est utilisée. Mais que ce soit cette méthode ou les autres méthodes existantes, leurs coûts et leur technicité sont énormes en comparaison de ce que pourrait être celui de la Menthe aquatique. Et que dire de son aspect écologique ! Finalement, tout confirme que les réponses les plus efficaces sont le plus souvent celles de la nature...
 
 

On vous présente la Menthe aquatique !

Nom latin : Mentha aquatica

Famille : Lamiaceae

Voici une petite plante vivace, qui fait de 35 à 50 cm de haut. Robuste, elle préfère les milieux humides tels que les abords des rivières. En juillet, elle nous offre ses fleurs. Mais au-delà de ses forces esthétiques, c'est un véritable génie de la nature : elle est ultra performante en matière de dépollution !

Voir la vidéo "Focus botanique"

La Chine en éclaireuse

Klorane Botanical Foundation est aux côtés de la School of Environment de l'Université de Tsinghua, en Chine. Après 2 ans de recherche, ses experts ont réussi à confirmer les talents exceptionnels de la menthe aquatique pour purifier l'eau et bloquer le développement des algues toxiques qui détériorent souvent les eaux stagnantes.

 

Préserver l'eau, la priorité pour demain

 

L'eau de la vallée de la Vis n'est pas un cas isolé en termes de pollution, on ne le sait malheureusement que trop bien. Mais plus largement, c'est l'eau de toute notre planète qui est menacée : les ressources en eau douce, quand elles ne sont pas polluées, diminuent aussi.

En cause, le réchauffement climatique, la déforestation à outrance, les activités humaines. Aujourd'hui, il est urgent de protéger notre eau, si l'on veut protéger la biodiversité, mais aussi tout simplement l'homme. Voici un autre de nos projets visant à préserver l’eau .

 

<-- Your Video -->

 

 

Nos partenaires

Pour aller plus loin...

Projet

Sauver l'eau grâce aux arbres

L'eau qui nous fait vivre, celle qui nous permet de boire ou de cultiver, c...

Découvrir
Remonter