Sauver l'eau grâce aux arbres

International

L'eau qui nous fait vivre, celle qui nous permet de boire ou de cultiver, c'est celle qui a traversé les sols pour rejoindre nos réservoirs, les nappes phréatiques. Cette eau, précisément, est en danger. Les réserves se vident, elles ne sont pas inépuisables. 

2/3 de la population mondiale pourrait connaître les restrictions d’eau d’ici à 2025  
 

 

Plantons pour protéger l'eau

Pour l’Homme, pour la biodiversité, il faut préserver l'eau. Et il existe une solution : les arbres. Un peu partout dans le monde, des pionniers agissent. Avec nous, ils plantent aujourd'hui les arbres qui les sauveront demain. Pourquoi les arbres ? Car ce sont bien les forêts qui nous donnent notre eau.


La forêt a en effet un pouvoir : elle permet au sol de retenir l'eau. Ainsi l'essentiel de l'eau douce accessible nous est fourni par des réserves souterraines que la forêt permet de constituer. C'est l'un des maillons du cycle de l'eau.
Sans forêt, les sols sont moins protégés. Ils sont moins maintenus ou aérés par les racines des arbres. Ils deviennent alors plus compacts : incapables d’absorber l'eau, ils sont victimes d'érosion, les nappes phréatiques peinent à se remplir et leur eau s'épuise.


Par son action de déforestation et d’urbanisation, l’Homme a rompu l’équilibre du cycle de l’eau et les conséquences sont déjà bien visibles : sécheresse, érosion, envasement, désertification...

 

 

Au-delà de la préservation directe de l'eau, les forêts augmenteraient les chutes de pluie et éviteraient ainsi de puiser dans les réserves. Elles sont aussi un moyen naturel d'épuration de l'eau. 

 

Nous agissons dans les zones désertiques en pénurie d’eau

Nous avons choisi d’agir sur le continent africain avec le projet de la "Grande Muraille Verte" pour préserver les ressources en eau et les communautés locales. Car en avançant, le désert s'attaque à la vie : pénurie d'eau, crises alimentaires, crises sanitaires, perte de la biodiversité, extrême pauvreté, changement climatique...


S’il existe des solutions pour éviter la désertification en adaptant les usages sur place, planter des arbres permet de constituer des ceintures naturelles pour empêcher le désert de progresser, préserver les ressources en eau et favoriser la vie.

Cette action est l'une des plus ambitieuses auxquelles participe Klorane Botanical Foundation, reconnue par l'UNESCO.
 

La Grande Muraille Verte : des arbres contre le désert

Le défi est de taille : recréer une nouvelle forêt et l’étendre au travers de tout le continent africain pour freiner le désert. Aujourd’hui, la mission menée avec 11 pays d'Afrique, est en cours : plus de 70 000 Dattiers du désert ont déjà été plantés, le désert a reverdi sur plus de 40 000 hectares. Ce sont autant de terres où le désert recule, où l’eau peut à nouveau retrouver un terrain propice à sa préservation et où la vie reprend.

Ce programme a la particularité de combiner protection de la biodiversité et vision humaniste. Les bénéfices sont tangibles au quotidien pour la population locale en apportant une meilleure alimentation et une source de revenus supplémentaire.

 Voir l'action au Sénégal et en savoir plus sur la désertification

Nous agissons partout pour demain

Nous avons perdu bon nombre de nos forêts, la déforestation s’accélère et bat régulièrement de nouveaux records. Depuis ses débuts, Klorane Botanical Foundation est aussi engagée pour protéger l'eau.
Notre fondation, en collaboration avec de nombreuses institutions internationales, a planté et sauvé des milliers d'arbres pour préserver l'eau, les sols et la biodiversité.


Des initiatives naissent partout dans le monde : ici et là des particuliers, des communautés, des régions, parfois même des nations, choisissent de planter, reboiser, protéger le végétal. Et nous y participons activement : En Amazonie, aux Comores, en Grèce, en Italie et dans plusieurs pays d'Afrique, tous ces arbres viennent apporter leur contribution au cycle de l'eau.

Leurs racines aèrent les sols en ce moment même. Et nous comptons bien planter plus encore dans les années à venir !

 

 

Amazonie : 3000 arbres plantés

Imaginez une communauté qui, depuis 8 ans, a trouvé comment vivre de la forêt de façon durable, et qui a décidé de partager ses pratiques d'agroforesterie avec une autre communauté, plus novice : une nouvelle façon de cultiver pour ne pas détruire la forêt dont ils vivent, mais la faire grandir.
Aux côtés d’une ONG locale, Instituto Beraca, nous avons planté 3000 arbres dont le Cupuaçu et d'autres espèces végétales.

Voir l'action en Amazonie

Comores : 270 tonnes de bois sauvegardés / an

Aux Comores, sur l’île d’Anjouan, les arbres disparaissent à grande vitesse. La distillation de l’Ylang-Ylang est une des causes majeures de cette déforestation. Nous avons apporté notre soutien à l’association Initiative Développement pour rendre l’exploitation de cette fleur plus durable. Les acteurs locaux de la filière sont régulièrement formés aux bonnes pratiques d'exploitation de la forêt et équipés de distillateurs plus économes en bois. 

Voir l'action aux Comores

Grèce : 10 000 oliviers plantés

Après de graves incendies qui ont dévoré des milliers d'hectares d'Oliviers en Grèce, nous avons offert 10 000 plants à une communauté du Péloponnèse particulièrement touchée par cette catastrophe.
Cultivés en agriculture biologique, ces Oliviers offrent aujourd'hui une huile délicieuse et ont donné un nouveau souffle à la localité. 

Voir l'action en Grèce

Italie : 1000 oliviers plantés

En Italie, les oliviers ne sauvent pas que l'eau, ils sauvent aussi les gens ! San Patrignano est une communauté qui aide ses résidents à se défaire de la dépendance et se réinsérer en réapprenant à vivre autrement. Klorane Botanical Foundation a choisi d’accompagner ses projets agricoles avec la plantation de 6 nouvelles parcelles d’oliviers. Ils produisent aussi une huile dont les ventes contribuent à l’autonomie financière de la communauté !

Voir l'action en Italie

France : 5 000 arbres plantés

La forêt fournit refuge et nourriture à de nombreuses espèces d’oiseaux, insectes, petits mammifères, champignons, etc. Or quand une essence végétale meurt, près de 30 espèces animales peuvent disparaître. Aujourd’hui, la biodiversité est plus que jamais menacée. 

Alors comment agir ?  Klorane Botanical Foundation soutient le projet citoyen Silva : une plantation d’arbres indigènes respectant la méthode Miyawaki.

 

Basé sur la sélection naturelle, ce type de forêt fait place aux individus les plus résistants et incite chaque espèce à jouer pleinement son rôle dans l’équilibre de son écosystème. La méthode Miyawaki apporterait une biodiversité 100 fois plus riche et une croissance des arbres 10 fois plus rapide.
 Voir l'action en France

Les forêts nous rendent mille autres services

Elles font beaucoup pour l’eau, mais ce n’est pas tout. Les forêts sont sources d'alimentation, nous permettent de nous vêtir, de nous chauffer, de produire de l'énergie, même de nous soigner.

Elles ont un autre rôle fondamental : elles nous fournissent l'oxygène (ce sont les poumons de la planète) et stockent le CO2 qui dérègle notre climat. S'il est essentiel de les protéger pour préserver l'eau, il est tout aussi essentiel d'en prendre soin pour toutes ces autres raisons : elles nous font vivre.

 

 

 

 

Pour aller plus loin...

Projet

Une plante qui nettoie l'eau : la Menthe aquatique

Purifier les eaux polluées grâce à un végétal exceptionnel : la Menthe...

Découvrir
Projet

La Grande Muraille Verte : des arbres contre le désert

Recréer une immense ceinture végétale qui traversera toute l’Afrique pour...

Découvrir
Remonter