Sauver des plantes australiennes

Australie

Protéger l'incroyable biodiversité australienne et les générations futures avec le Royal Botanic Garden.

Faire corps pour sauver la nature

Deux géants, main dans la main 


La biodiversité diminue à une vitesse vertigineuse. En Australie, comme dans toutes les régions du monde, des plantes disparaissent, que l'on ne reverra jamais. A moins que ? A moins d'en conserver les graines, de protéger les plus fragiles, et de s'assurer que nos enfants sauront à leur tour les protéger...

Cette tâche est titanesque. Les bonnes volontés ne seront donc jamais de trop pour l'accomplir. Depuis Sydney, le Royal Botanic Garden en a déjà fait sa mission depuis plus de 200 ans, avec des actions de sauvetage et de sauvegarde absolument incroyables.

Klorane Botanical Foundation l'épaule désormais en s’associant à plusieurs projets phares : 

  • un programme de protection de la forêt vierge
  • des ateliers botanique pour partager le savoir botanique
  • une exposition pour faire connaître de belles actions de protection de la biodiversité dans le monde et fédérer les consciences.

Explorer, éduquer, transmettre

Un sauveteur pour la forêt vierge 

La science peut-elle aider la forêt vierge, qui perd chaque année plus d'espèces ? La réponse est oui. En sauvegardant par exemple le maximum de graines d'espèces différentes, pour avoir la possibilité de leur donner une seconde chance en cas de disparition. Problème : ces graines tolèrent souvent mal le séchage ou la congélation ! La banque de semences (Australian PlantBank) du Royal Botanic Garden est aujourd'hui à la pointe et en a fait son expertise.

Mais c'est une vraie course contre la montre qui est engagée. Klorane Botanical Foundation lui apporte son soutien pour poursuivre le programme de conservation de la forêt vierge, développer des actions pour aider les écosystèmes à perdurer, empêcher les espèces invasives de prendre le dessus…

Pas question par ailleurs de garder pour soi les connaissances tirées de ces recherches : elles seront partagées au monde.

Ces espèces vont être sauvées !

Voici quelques espèces qui ont reçu leur assurance vie, grâce à ce programme de protection : le Châtaignier d'Australie, le Bunya-bunya, le Backhousia citriodora, le Macadamia...

Des ressources scientifiques phénoménales

Parmi toutes les activités menées par la fondation du Royal Botanic Garden figurent des programmes scientifiques à la pointe d’une richesse fabuleuse. L’herbier national (NSW) détient 1,2 million de spécimens, dont certains remontent à 1770. Quant à la banque de semences (Australian PlantBank), les prouesses technologiques dont elle fait preuve et la valeur des actions de sauvegarde qu’elle mène en font une pionnière mondiale du domaine. Toutes deux bénéficieront de notre soutien pour étendre plus encore les moyens dédiés à la sauvegarde de la biodiversité et l'accélérer.

 

Des Ateliers Herbier pour enfants

 

Créer son herbier, quelle jolie façon pour un petit de s'éveiller aux plantes... Et cela, la fondation sait faire ! 2 ateliers par an, mis en place par nos botanistes, s'ajoutent ainsi aux multiples activités d'éducation mises en place par le Royal Botanic Garden.

 

Au programme : découverte des plantes médicinales et comestibles, plantations et réalisation d'un herbier à rapporter chez soi. Des journées mémorables, capables de faire naître très tôt la passion botanique ! Ou tout simplement de découvrir le monde si mystérieux des plantes...

Une exposition Unesco Green Citizens

Connaissez-vous ce programme ? Il met en lumière des projets emblématiques de développement durable dans le monde, dont notre action “La Grande Muraille Verte”. 

Parce que donner de la visibilité à ces projets, c'est encourager chacun d'entre nous à se tourner davantage encore vers la nature, la fondation est fière d’accompagner l’organisation d’une exposition sur ce thème en partenariat avec l’UNESCO et SIPA Press. Où cela ? Au coeur du jardin, dans le fameux Calyx. 

 

 

Plusieurs projets seront présentés, chacun pour un pays différent : le Sénégal, le Brésil, l'Inde, le Japon et les îles Vanuatu ! De la culture du riz comme moyen de sensibilisation à la culture responsable du Cupuaçu en Amazonie en passant par du spectacle vivant éducatif, les projets sont tous plus engagés les uns que les autres...

 

 

 

Pour aller plus loin...

Remonter