Sauvages de ma rue : un observatoire citoyen des plantes urbaines

France

Tous réunis autour des plantes urbaines

Et si l'on faisait collaborer citoyens et chercheurs ?

L’idée du programme " Sauvages de ma rue" est osée : faire participer le grand public à un grand recensement des plantes de nos villes !

Comment ? En enregistrant en ligne les plantes présentes près de chez eux, rencontrées quotidiennement dans la rue (au pied des arbres, sur les trottoirs, ...). Ce sont les scientifiques du Museum national d’histoire naturelle de Paris qui ont lancé cet appel aux citadins, pour mieux connaître la biodiversité en ville. Nous leur avons apporté notre soutien, pour développer et communiquer sur ce projet.

Déjà 40 000 observations

Les données sont ensuite analysées par des chercheurs du Muséum national d’histoire naturelle de Paris. Elles permettent d'étudier la répartition des espèces en milieu urbain, le fonctionnement de la biodiversité dans la ville et de son évolution dans le temps. Aujourd’hui, elles ont déjà donné lieu à des analyses.

Ces observations permettent aussi de préserver la biodiversité. Car en collectant des données sur l’environnement, on est en effet mieux armé pour le protéger !

 

Une appli mobile pour participer

Parce qu’on est rarement devant son ordinateur quand on croise une plante par hasard ! L’application " Sauvages de ma rue - mobile " permet d’enregistrer ses observations.

Comme il n’est pas toujours évident de savoir quelle plante se trouve sous nos yeux, l’application offre aussi une aide pour l’identifier directement dans la rue,  parmi les 240 espèces du programme.

Un guide pour reconnaître les plantes urbaines !

Pour permettre aux citadins d’identifier les plantes qu’ils peuvent croiser dans leur rue, un guide complet a été édité. Nous l’avons créé en partenariat avec Tela botanica, également associé au programme " Sauvages de ma rue ".

Consultez les données récoltées

Elles sont mises à la disposition de tous, sur une carte interactive. Alors, toutes les plantes de votre rue ont-elles été recensées ?

 

Les sciences participatives peuvent aider la biodiversité

Ce programme fait partie d’un programme plus vaste, Vigie Nature. On peut le concevoir comme la grande famille des observatoires de la biodiversité. Ce dispositif de suivi de l’état de santé de la nature ordinaire s’appuie sur les réseaux naturalistes volontaires et une équipe scientifique de renommée.
 
Il s’agit donc de programmes de « sciences participatives », qui désignent l’ensemble des programmes de recherche faisant appel à la participation du grand public.

 

Nos partenaires

Pour aller plus loin...

Remonter