Image de la bannière
10 gestes pour préserver la biodiversité

10 gestes pour préserver la biodiversité

Contenu
Texte

Préserver la biodiversité peut sembler être une tâche gargantuesque mais nous pouvons tous, à notre échelle, faire de notre quotidien un bouclier de plus. Il suffit de pas grand-chose !

La biodiversité est partout autour de nous. Nous dépendons de sa bonne santé pour nous nourrir, respirer, boire, nous habiller, nous loger…

Préserver la biodiversité peut sembler être une tâche gargantuesque mais nous pouvons tous, à notre échelle, faire de notre quotidien un bouclier de plus. Il suffit de pas grand-chose : ajuster nos modes de consommation, réfléchir à notre prochain voyage, ouvrir les yeux et les oreilles…chacun d’entre nous a un rôle à jouer.

Texte

Chacun peut agir à son niveau pour préserver la biodiversité, il n’y a pas de geste trop petit ou insignifiant quand il s’agit de sauver le vivant ! Voici quelques idées pour un quotidien un peu plus aligné sur les besoins de notre planète.

Réduire ses déchets

Une fois utilisés, les produits que nous jetons disparaissent de notre vue et nous oublions très vite que leur vie n’est pas terminée et que leur poids pour la planète est toujours conséquent. Nos choix de consommation sont essentiels dans la réduction des déchets. Cela commence par n’acheter que ce qui est vraiment nécessaire : réparer plutôt que jeter, acheter d’occasion plutôt que neuf, choisir des produits aux usages multiples plutôt qu’à usage unique. Vous pouvez aussi lutter au quotidien contre le suremballage en privilégiant le vrac, en fabricant vos propres produits ménagers ou en choisissant des produits aux emballages recyclés/recyclables...Enfin, il vous est aussi possible de contribuer à l’effort de gestion des déchets en observant les consignes de tri de votre commune, en vous renseignant sur les filières de recyclage des produits plus rares, en composant vos déchets organiques…les solutions ne manquent pas pour réduire notre empreinte et limiter le volume de déchets qui finissent dans la Nature et participent à la destruction des habitats.

Mieux consommer

Notre meilleure arme pour préserver la biodiversité ? Notre porte-monnaie ! Tous les jours, dans les choix de consommation que nous faisons, nous pouvons opter pour des alternatives plus responsables, sans pour autant se priver ! Côté alimentation, manger bio, local et de saison, c’est l’assurance de contribuer à un système agroalimentaire respectueux de la biodiversité. Vous pouvez aussi réduire votre consommation de viande et de poisson et privilégier des protéines animales de meilleure qualité. Lisez les étiquettes de ce que vous achetez : composition, provenance, des informations précieuses pour orienter vos choix ! Pour vos objets du quotidien, résistez à l’appel des livraisons ultra-rapides qui alourdissent le bilan carbone et privilégiez vos commerces de proximité. Pensez aussi à réduire votre empreinte numérique en nettoyant régulièrement votre boîte mail, en réduisant la qualité de ce que vous regardez en ligne, et en optant pour des envois de liens plutôt que de lourds fichiers. Tous ces octets virtuels ont un poids bien réel en ressources naturelles !

Jardiner plus vert

Ah le bonheur des choses qui poussent ! Grand jardin ou petit balcon, vous pouvez aider la biodiversité à votre échelle.

-Variez les espèces et choisissez celles adaptées à votre climat, cela vous évitera de gaspiller de l’eau inutilement !

-Limitez le recours aux produits phytosanitaires pour leur préférer des alternatives naturelles.

-Optez pour le paillage pour conserver l’humidité du sol, et limitez votre consommation d’eau en installant par exemple un récupérateur d’eau de pluie.

-Accueillez les pollinisateurs et la petite faune en diversifiant votre flore et en laissant quelques coins tranquilles.

-Limitez la tonte, surtout en été : le couvert herbeux protègera votre sol, retiendra mieux l’humidité et servira de havre de fraicheur à tous ces petits animaux qui peuplent votre jardin.

-Pratiquez la permaculture : choisissez des espèces qui s’entraident pour moins avoir à intervenir et ainsi laisser la biodiversité se multiplier harmonieusement. Globalement, au jardin, moins vous en faites, mieux c’est !

Limiter sa consommation d’eau

Le cycle de l’eau fait pleinement partie de l’équilibre des écosystèmes. La vie des espèces animales et végétales dépend des apports en eau : avoir une consommation raisonnable de l’eau, c’est aussi participer à la protection de la biodiversité. Il y a l’eau que l’on consomme directement : celle du robinet quand on se brosse les dents ou qu’on fait la vaisselle, celle de la douche ou du bain, celle des toilettes, du lave-vaisselle, du lave-linge, celle de l’arrosage. Adopter un comportement responsable c’est d’abord prendre conscience de ses habitudes pour mieux les ajuster. Vous pouvez opter pour des réducteurs de débit à mettre sur les robinets, privilégier les programmes les moins gourmands, réduire le volume de votre chasse, passer au goutte-à-goutte au jardin ou à l’oyat…Et puis il y a l’eau que l’on consomme indirectement, celle qui sert à la fabrication de nos produits du quotidien : dentifrices et shampoings solides, pains de savon, cosmétiques responsables, lessive en lingette ou en copeaux…les choix ne manquent pas !

Économiser l’énergie

Produire de l’énergie est loin d’être neutre pour les écosystèmes : plus nous en utilisons plus nos réseaux d’approvisionnement doivent se multiplier, alimentant la déforestation ou la destruction de zones humides. L’énergie alimente tout notre quotidien, alors les postes de réduction de notre empreinte sont nombreux : réduire le chauffage et la climatisation, éteindre les lumières, ne pas laisser les ordinateurs en veille, débrancher les appareils quand ils ne sont pas utilisés, choisir des ampoules à basse consommation, privilégier des appareils moins gourmands…mais aussi être au fait de comment l’énergie que nous consommons est produite et faire des choix éclairés, comme un fournisseur plus « vert » ou un mix plus responsable.

Se déplacer à pied, à vélo, en transports en commun plutôt qu’en voiture

Le transport, c’est 1/3 des émissions de gaz à effet de serre. Mais la voiture est aussi une source de pollution de l’air, des sols et de nuisances sonores qui mettent à mal les écosystèmes. Les mobilités douces sont de plus en plus encouragées et facilitées (pistes cyclables, intermodalité, zones à vitesse réduite), profitez-en autant que possible pour vos déplacements occasionnels ou du quotidien ! Pour ceux qui ne peuvent pas faire sans la voiture, pensez au covoiturage : en plus de l’aspect social, cela permet de retirer des voitures de la route ! Et pour vos déplacements plus longs privilégiez le train ou les transports en commun.

Voyager responsable

Les bonnes habitudes ne s’arrêtent pas à la porte de sa maison ou de son appartement. Voyager c’est mettre les pieds dans d’autres écosystèmes qui ont autant besoin d’attention que ceux que vous fréquentez déjà au quotidien. Les mêmes règles s’appliquent : privilégier les produits locaux, faire attention à sa consommation d’eau et d’énergie, réduire sa production de déchets…mais aussi choisir des activités éco-responsables ou à l’impact limité sur les milieux naturels, se renseigner sur les bonnes pratiques à adopter comme les sentiers à privilégier ou la cueillette des plantes sauvages, les zones à laisser tranquille,  les comportements vis-à-vis de la faune et flore locale[SN1]  (ne pas prendre le risque d’introduire des espèces potentiellement invasives, on ne touche qu’avec les yeux, comme on dit aux plus petits, et on s’abstient de prélever des plantes sauvages, même si c’est pour son herbier), etc. Ne voyez pas cela comme une contrainte, au contraire ! Cela vous permettra d’en apprendre davantage sur les régions que vous visitez et vous n’en passerez qu’un meilleur séjour !

Se mobiliser

Être un citoyen c’est avoir un poids dans les décisions qui sont prises. Préserver la biodiversité n’est pas une chasse gardée, c’est l’affaire de tous. Vous pouvez rejoindre des associations locales de défense de la biodiversité pour protéger les écosystèmes près de chez vous. Pourquoi ne pas vous joindre aussi à un collectif qui gère un jardin partagé ? Ou lancez l’initiative vous-même ! Faites entendre votre voix. Interpellez vos élus locaux sur leurs plans pour la biodiversité, participez aux réunions publiques, renseignez-vous sur ce qui est fait ou ce qui devrait être fait, attirez l’attention sur ce qui mériterait davantage d’efforts... Ce n’est pas pour rien que l’on appelle les mouvements citoyens « grassroot » outre-Atlantique, littéralement racines d’herbe ;)

S’éduquer

La biodiversité c’est un sujet inépuisable de connaissance. Et comme l’on protège mieux que ce que l’on connait, il n’y a pas de contre-indication à s’éduquer sur les sujets de biodiversité ! Les ressources sont nombreuses. Privilégiez les sources officielles, comme les Offices de la Biodiversité, les sites gouvernementaux ou ceux des ONG dont c’est le combat depuis des années. Renseignez-vous sur les programmes et animations en local : beaucoup de musées, conservatoires ou associations organisent des cycles de découverte, conférences, balades commentées, pour aller à la rencontre des écosystèmes autour de chez vous. Et transmettez le « virus » de la connaissance autour de vous, il existe des supports pour tous les âges et toutes les envies !

S’émerveiller

N’oubliez pas que la Nature est le domaine de l’émerveillement, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, c’est un rapport qui nourrit l’âme. Ouvrez grand les yeux, entraînez-vous à être attentif à votre environnement dès que vous sortez le nez dehors. Pas besoin d’un trek de plusieurs jours en jungle amazonienne ! La biodiversité est partout autour de vous : un cui-cui reconnaissable, une marque de patte dans une bande de terre, un nid caché sous une tuile, une fleur sauvage entre deux marches, les occasions ne manquent pas de faire une pause dans nos vies effrénées pour reconnaitre la beauté qui nous entoure !

 

Causes et conséquences de la déforestation

Causes et conséquences de la déforestation

Découvrez les menaces qui pèsent sur la biodiversité et les moyens de la préserver

initiation botanique

S’initier à la botanique

Découvrez nos dossiers pédagogiques pour s’initier en douceur à la botanique ou cultiver un peu plus votre passion pour le végétal !