Un présentoir à boutures

Tout amateur de plantes se doit de faire des boutures de plantes. Cela permet de les multiplier gratuitement par soi-même, sans dommage pour la plante mère.

Comment faire ?

Matériel

  • Un tasseau de bois de minimum 2,8cm de largeur et de 170cm de longueur
  • De la cordelette en nylon ou naturelle
  • Un mètre
  • 6 tubes à essais avec rebord
  • 6 vis à bois de 4cm anti fendage (cela évite de pré-percer et l’éclatement du bois) + 1 tournevis 
  • 1 rouleau de cannage + une agrafeuse - Une perceuse avec un petit foret
  • Une scie 

Découpe des tasseaux

Démarrer par la coupe des tasseaux afin de constituer la structure du présentoir :

  • 2 longueurs de 50cm
  • 2 longueurs de 35cm (qui seront les côtés).

Poncer légèrement les bords coupés pour lisser les éclats s'il y a lieu Assembler le tout à l'aide des vis en les disposant comme indiqué sur la photo (visser sur les parties extérieures). Pour renforcer la solidité du cadre, ajouter un peu de colle à bois.

Assemblage de la structure 

Sur la largeur des tasseaux, faire un marquage au crayon à papier à 5cm /8cm / 8cm / 8cm / 8cm / 5cm, puis percer 6 trous avec le plus petit foret.

Le morceau de cannage doit mesurer 53x33cm. L'étirer au mieux pour un joli rendu en vérifiant bien l’endroit de l’envers. Il doit être fixé au dos du cadre avec l’agrafeuse.

Préparation des tubes à essais

Cette étape consiste à suspendre les tubes à essais avec un nœud autour du tube. Il est aussi possible d'utiliser une cordelette plus grosse (1,5mm), de la corde naturelle ou encore des fils de fer. 

 

Fixation des contenants

Pour fixer les tubes à essais à la struture, il est recommandé de faire glisser la ficelle dans un des trous puis de faire plusieurs noeuds. Dans le doute, si cela parait insuffisant, il est possible d'utiliser des clous à têtes plates ou encore des agrafes.

Pour garder une eau claire

La menthe aquatique possède des pouvoirs dépolluants incroyables ! Elle agit comme un filtre entièrement naturel et permet de limiter la prolifération de bactéries et d’algues toxiques. 

Une recette étonnante !

Il suffit de broyer quelques racines au mixer et les déposer au fond de chaque tube.

Le choix des plantes 

Les pothos (ou scindapsus), les philodendrons, la Monstera adansonii sont très faciles à bouturer, il suffit de couper une extrémité de tige sous un nœud.

Plus simple encore puisqu'il n'y a pas de problématique de noeud sur la tige, les misères (ou tradescentias), les chaines de cœur (Ceropegia woodii), le Peperomia argyreia et … la menthe sont idéales.

 

Une idée originale proposée par Zess

Voir les autres DIY

 

 

Pour aller plus loin...

Remonter