Tout savoir sur la biodiversité d’un jardin

De jardins potagers en jardins d’ornement, de jardins en friche en jardins publics, tous nos petits bouts de terre fourmillent de vie. Espèces végétales et espèces animales interagissent étroitement : un jardin plein de santé, c’est un jardin où s’épanouit la biodiversité !

L’écosystème du jardin

Le jardin est un écosystème cultivé : contrairement à un écosystème naturel, l’Homme y intervient. Cela n’empêche pas d’autres multiples espèces de venir spontanément s’y installer ! En cela, le jardin est un très bel exemple de niche écologique, où fourmille la biodiversité.

Initié par l’homme, l’écosystème du jardin s’instaure à travers l’équilibre naturel qui se met en place entre les plantes, les arbres, les animaux et les insectes. Le jardinier est lui-même un acteur de cet équilibre.

La diversité des espèces végétales se répartit en fonction des différents aménagements du jardin :

Un jardin potager

Carottes, courgettes, tomates, salades, radis... la composition des jardins potagers dépend du climat comme du goût de chacun. On redécouvre de nos jours les espèces anciennes ou « légumes oubliés » : le cardon, le panais, le topinambour, le rutabaga, et l’on réintroduit des espèces sauvages, comme le chénopode.

Un jardin aromatique

Souvent à proximité de la cuisine, le jardin aromatique n’est parfois même pas planté en terre ! Selon ses besoins en eau, en lumière ou en chaleur, on trouve du thym, du romarin, de la sauge, du basilic, de la ciboulette, de la menthe, du fenouil…

En plus des bonnes recettes, le jardin aromatique se fait aussi jardin médicinal, à l’image des jardins médiévaux : la verveine, la camomille, la menthe, le fenouil, l’anis étoilé, la guimauve… ces plantes sont connues pour leurs bienfaits sur nos maux.

Un jardin d’ornement

Pour le plaisir des yeux, mais aussi pour l’équilibre du jardin, le jardin d’ornement s’admire pour les plantes à fleurs aux mille formes et couleurs. Graminées, vivaces, grimpantes, rampantes, abusives, buissonnantes, couvrantes… les types sont nombreux.

Un jardin fruitier

Le jardin fruitier collectionne les fraises, framboises, cassis, groseilles… la majorité des espèces fruitières de nos jardins poussent en arbuste, en buisson ou en arbre. Il devient alors un verger.

Comment aménager son jardin ?

Tout en faisant attention au climat comme à l’exposition, le jardinier peut également se soucier de la cohabitation entre les espèces : elles collaborent entre elles et bénéficient les unes les autres de leur présence.

L’interaction entre les espèces du jardin

Dans jardin, la biodiversité ne se mesure pas seulement au nombre d’espèces vivantes sur l’espace donné, mais surtout en fonction de la richesse des échanges : les plantes, les animaux, les insectes mettent au point de nombreux échanges, subtils et bénéfiques.

Les jardiniers le savent bien, les plantes coopèrent entre elles. Aromatiques, fruitiers, plantes ornementales, légumes ou mêmes « mauvaises » herbes s’apportent beaucoup :

  • La jolie capucine est connue pour attirer les pucerons : elle les détourne des radis, des tomates, des courgettes. Elle éloigne aussi les punaises, qui dévorent framboises et groseilles.
  • La lavande éloigne les pucerons, attirent les abeilles qui elles-mêmes participent à la bonne santé du jardin en favorisant la pollinisation.
  • L’œillet d’Inde éloigne les nuisibles.
  • Les ombellifères que l’on trouve sauvages, dans les champs, servent aussi au jardin : elles apportent de l’ombre aux plantes basses, attirent les abeilles et protègent de certains insectes nuisibles, comme l’aneth, le fenouil ou l’angélique.

Le rôle de la biodiversité d’un jardin

Plus les espèces sont nombreuses, plus elles collaborent et plus l’écosystème sera équilibré : un écosystème équilibré est un écosystème pérenne, stable et résistant. La technique de la permaculture se base sur ce principe. Elle limite alors l’intervention humaine et s’appuie sur le rôle de chacune des espèces : un jardin équilibré doit pouvoir « se débrouiller tout seul » !

En plus de tous les bienfaits qu’il procure à l’homme, cet écosystème est aussi essentiel à la préservation de la biodiversité d’un territoire. Comme un relais, le jardin permet d’assurer la liaison entre différents écosystèmes et ainsi d’enrichir leur biodiversité.

Et si vous favorisiez la biodiversité dans votre jardin ?

Choix des végétaux adaptés, non arrachage des pousses spontanées, création de haies, association de plantes… les astuces pour la bonne santé du jardin sont nombreuses.

 

Biodiversité d'une forêt
Biodiversité d'une rivière
Biodiversité d'un verger
Quelle biodiversité dans les villes?
Biodiversité méditerranéenne
 

Remonter