Quelle plante carnivore contre les mouches ?

Identifiez vous oucréez un compte pour pouvoir ajouter des documents à vos favoris

Friandes d’insectes, les plantes carnivores sont une solution originale et naturelle contre les petites invasions domestiques.

La Dionée : Un attrape-mouche parfait

La Dionée – Dionaea muscipula – est la plus connue des plantes carnivores. On l’appelle aussi « Dionée attrape-mouche », « attrape-mouche de Vénus » ou « gobe-mouche de Vénus » : son piège actif à mâchoire se referme souvent sur les mouches imprudentes.

Comme de véritables mâchoires animales, son piège est constitué de deux lobes bordés de cils, qui ressemblent à de longues dents. La plante attire la mouche en émettant des odeurs de nectar, par ses glandes nectarifères ainsi que par l’intérieur du piège, souvent rosé à pourpre. Dès qu’il se pose sur le piège, des petits cils sensitifs vont déclencher la fermeture du piège : il se referme en un dixième de seconde, ce qui ne laisse aucune chance à la mouche de s’échapper.

Tout en subtilité, la Dionée sait distinguer une « vraie » proie comestible d’une « fausse », comme une poussière ou une brindille…

Le piège n’est déclenché qu’après deux contacts répétés en un temps très court.

Ensuite, les cils qui bordent le lobe vont retenir la proie, le temps de vérifier l’intérêt de sa proie. Enfin la mâchoire pourra se refermer entièrement s’il s’agit bien d’une mouche.

Dans les quelques jours qui suivent, vous pourrez ensuite voir le piège s’ouvrir sur un squelette – ou « exosquelette »- de l’insecte.

La Dionée : une plante simple à cultiver

La Dionée est la plante carnivore la plus efficace contre les mouches, c’est aussi l’une des plus facile à cultiver !

Vous pourrez sans peine en disposez plusieurs à proximité de vos fenêtres pour multiplier les chances de piéger l’insecte : en intérieur, la Dionée a un grand besoin de lumière (évitez toutefois de l’exposer à un rayon de soleil brulant). Ses couleurs sont un bon indicateur : si elle est trop pâle, c’est qu’elle manque de lumière ! 

Cultivée en extérieur, il faut veiller à ne pas l’exposer aux courants d’air, ni au gel. En intérieur, hormis une bonne lumière, il faut surveiller son humidité et l’arroser souvent à l’eau de pluie ou à l’eau déminéralisée.

Elle se sentira bien chez elle dans un substrat composé de 2/3 de tourbe blonde, une tourbe de sphaigne 100 % naturelle et sans additifs et d’1/3 de sable non calcaire, non salé.

La Dionée a besoin d’une période de dormance

Elle doit se reposer à une température inférieure à 10° C pendant au moins 3 mois. Cette période est essentielle pour sa régénération au printemps. En intérieur, de manière artificielle ou naturelle, veillez à respecter ce temps de repos !

Cultiver une Dionée vous donnera surement l’occasion d’admirer l’une des techniques de capture les plus spectaculaires du monde végétal. Même si c’est tentant, évitez toutefois de provoquer par vous-même la fermeture des pièges : ils ne peuvent se fermer qu’un nombre limité de fois, avant de mourir.

Moucherons, moustiques, araignées… quelle plante carnivore pour quel insecte ? Retrouvez tout sur les plantes carnivores et les insectes.

 

Remonter