Proboscidea

Identifiez vous oucréez un compte pour pouvoir ajouter des documents à vos favoris

Piégeant les insectes, la proboscidea pourrait être une plante carnivore. Pourtant il semblerait qu’elle n’en ait pas toutes les caractéristiques. Sa classification n’est pas encore bien établie pour les botanistes : beaucoup de choses restent à découvrir sur la Proboscidea !

Description botanique

L’espèce de plantes carnivores proboscidea appartient à la famille des pedaliaceae dans une classification botanique classique et des martyniaceae dans la classification phylogénétique, qui reste encore à confirmer.

La plante annuelle ne s’élève que peu, mais ses longues tiges peuvent ramper sur le sol sur 90 cm à 1m. Elles sont surmontées de larges feuilles charnues à la surface rugueuse et velue. Tout comme les tiges, elles sont couvertes de poils glanduleux qui secrètent un mucilage collant pour capturer les insectes. Le piège de la proboscidea est passif : la plante ne fait aucun mouvement pour la capture.

Bien que piégeant les insectes, les proboscidea se classent difficilement parmi les plantes carnivores : il n’est pas encore prouvé que celles-ci parviennent à dégrader elles-mêmes l’insecte pour le digérer ou en absorber les nutriments. On la considère comme une protocarnivore, subcarnivore ou paracarnivore, selon les analyses.

Qui sont les vraies plantes carnivores ? Retrouvez les espèces les plus représentatives des plantes carnivores  

La couleur des fleurs permet de distinguer deux espèces de proboscidea :

  • les fleurs de la Proboscidea louisianica, rose pâle à violettes
  • les fleurs de l’Ibicella lutea, d'un jaune vif.

Une fois tombée, la fleur donne naissance à un fruit formant une capsule allongée d’environ 6 cm, prolongée d’une longue corne incurvée. Cette dernière s’accroche souvent aux animaux sur leur passage. A maturité, la coque s’ouvre en deux pour libérer ses graines.

Modèle du genre, la proboscidea louisianica ou martynia louisianica, selon les classifications, est plus connue comme la martynie de Louisiane, ou encore « griffe du diable », en raison de la forme de ses fruits.

Ces derniers peuvent être consommés avant maturité, soit macérés dans du vinaigre soit cuisinés. Ils font partie de l’alimentation traditionnelle des tribus amérindiennes du sud des Etats-Unis, région originaire de la plante.

Répartition géographique et milieu naturel

La Martynie de Louisiane pousse sur les sols sableux et arides des Etats situés au sud des Etats-Unis (Californie, Nouveau-Mexique, Texas, Louisiane) et sur les régions mexicaines frontalières. Elle n’a pas besoin de beaucoup d’eau contrairement à de nombreuses plantes carnivores. Elle peut se contenter de l’humidité ambiante.

L’Ibecella lutéa se retrouve quant à elle en Californie, en Floride, ainsi que dans les zones arides du Brésil.

Un peu d’histoire

Au Mexique, aux Etats-Unis, la proboscidea pousse à foison. Connue et consommée depuis toujours par les habitants, elle est parfois considérée comme une mauvaise herbe : elle a pour habitude d’investir les plantations et les cultures locales qui demandent peu d’eau.

Le nom de l’espèce provient du grec « proboscis » qui signifie « la trompe », faisant référence à la forme de ses fleurs en trompette.

« Proboscidea » est aussi le nom que l’on donne au genre animal des éléphants, seuls représentants à ce jour de la famille des proboscidiens.

 

Découvrir d'autres espèces

 

Remonter