Comment s’appelle cette plante ?

Sur la planète Terre, bien difficile de se comprendre, surtout si on ne parle pas la même langue. Ainsi, lorsqu’on assiste à des congrès ou des conférences internationales, le rêve serait d’avoir une langue unique qui faciliterait la communication. A ce jour, rien de tout cela malheureusement !

 

Mais dans le monde des Plantes, une langue commune existe - et depuis des siècles - grâce à un  botaniste et naturaliste suédois génial qui vivait au XVIIIème siècle : Carl Von Linné. Il a en effet fondé les bases du système moderne de nomenclature binominale.

 

Que se cache t-il derrière cette formule ?

 

Carl Von Linné a proposé que chaque espèce soit appelée par un nom latin qui comprend deux parties : la première est le nom du GENRE qui doit commencer par une majuscule (par exemple Calendula), la seconde est le nom de l’ESPECE, un adjectif qui s’écrit en minuscules et s’accorde avec le nom du genre (par exemple maritima). Ce qui nous donne ici : Calendula maritima 

 

Mais pourquoi donner aux plantes un nom universel en latin, alors qu’elles portent déjà un nom, voire plusieurs, dans leur pays ?

 

La réponse est très simple : pour éviter les confusions !

Ainsi, nous nommons le Calendula maritima, en France : Souci des Jardins, Calendula, Souci officinal, Fleur de Calendule, Fleur de tous les mois.

 

Autre exemple significatif : Arundo donax désigne la Canne de Provence, appelée aussi Roseau. Mais ce roseau est lui-même nommé Phragmites australis, voire Miscanthus sinensis, le roseau de Chine !

Un vrai casse-tête… chinois.

C’est pourquoi il sera toujours préférable pour éviter les confusions, de préciser le nom latin afin que chacun sache de quelle plante il s’agit EXACTEMENT.

 

En attendant un nouvel ESPERANTO pour faciliter nos échanges…

Source: La Garance Voyageuse

 

Remonter