Pourquoi la vanille est-elle aussi chère ?

L’été est là, bientôt les vacances et peut-être l’occasion de préparer des repas plus légers, plus frais… mais en tout cas pas moins gourmands ! Pourquoi ne pas en profiter pour préparer quelques desserts parfumés à la vanille ?



La vanille est souvent considérée comme une épice douce, aromatique, mais on pourrait lui reprocher son prix, souvent très élevé. Mais pourquoi la Vanille est-elle aussi coûteuse ?

 

Un petit rappel : la vanille (Vanilla planifolia, la plus utilisée) est une liane originaire du Mexique, qui  pousse volontiers sous des climats tropicaux proches de sa région d’origine.
Les fruits sont des capsules, improprement appelées gousses, qui contiennent une pulpe très aromatique constellée de petites graines.



Ainsi, la Vanille est cultivée loin de nos régions, ce qui nous oblige à l’importer. Mais l’incidence sur le coût de cette épice provient aussi du fait que la pollinisation est assurée par l’homme qui procède à la fécondation manuelle de la fleur de la vanille (il n’y a en effet pas d’insecte pollinisateur pour effectuer cette pollinisation). Puis viendra le temps de la cueillette des fruits, quotidienne et manuelle elle aussi.



Ce seront ensuite plusieurs étapes cruciales qui seront nécessaires, toutes effectuées par l’homme, excluant tous procédés mécaniques : échaudage, fermentation, séchage, calibrage, préparation des envois.


Tout ceci a un donc un coût pour parvenir à l’obtention d’une substance très recherchée par les gourmands : la vanilline.

Peut-être pouvons- nous nous réjouir de savoir qu’il existe encore aujourd’hui des procédés comme celui-ci, qui nous rappellent que le talent de l’homme a encore sa place.

 

Remonter