Nepenthes

Identifiez vous oucréez un compte pour pouvoir ajouter des documents à vos favoris

Les plantes du genre nepenthes sont facilement reconnaissables à leurs urnes plus ou moins larges, comme de petits sacs : ce piège spectaculaire en fit la coqueluche des serres de collectionneurs, au XIXe siècle. On la croise encore souvent dans les serres des jardins botaniques.

Le genre nepenthes

Originaire des zones tropicales humides, le genre nepenthes appartient à la famille des nepenthaceae. Ces plantes carnivores sont des grimpantes, aux espèces souvent ligneuses et lianescentes. On les trouve soit couchées à même le sol, soit en forme de guirlande autour des arbres.

Les feuilles sont épaisses et lancéolées. Leur nervure médiane se prolonge en vrille à l’extrémité de laquelle se situe le piège de la plante : une urne ou « ascidie » à capuchon. La taille de l’urne varie en fonction des espèces mais sa forme est toujours caractéristique. Au fond de l’urne se trouve un liquide sucré, secrété par les parois, dans lequel se noient les proies. Ils seront ensuite digérés par la plante grâce aux enzymes contenus dans son système digestif.

Si les plantes dites « carnivores » sont insectivores, le népenthès est le seul genre à consommer des insectes comme les vertébrés : certains oisillons, petits rongeurs ou batraciens sont parfois pris au piège !

Retrouvez les principales espèces de plantes carnivores

A l’entrée de l’urne, les parois de la feuille sont couvertes d’une cire qui empêche les insectes de s’accrocher et les contraint à glisser dans le piège. L’opercule qui coiffe l’urne la protège de l’eau de pluie.

Quelle que soit leur espèce, les nepenthes poussent sur les zones tropicales et intertropicales chaudes et humides, entre océan Indien et océan Pacifique. Ils se localisent au sud de l’Asie (sud de l’Inde, Indonésie, Philippines, sud du Vietnam…) et dans les îles océaniques les plus à l’ouest (Nouvelle Calédonie). Il en existe aussi à Madagascar et aux Seychelles.

La plupart des nepenthes poussent dans les forêts humides, plutôt lumineuses sur des sols gorgés d’eau. Ils sont en général terrestres, même si parfois ils grandissent en grimpant le long d’autres plantes : dans ce cas, ils sont dit « épiphytes ».

Quelques nepenthes

Découvertes à partir du XVIIe siècle, les espèces de népenthès sont nombreuses… La dernière découverte date de dix ans seulement : c’est en 2007 que fut découvert le nepenthes attenboroughii, aux Philippines.

 

Parmi les nombreuses espèces de nepenthes, les espèces les plus représentatives sont le nepenthes ventricosa et le nepentes rajah.

Le Népenthès renflé, ou nepenthes ventricosa

Il a été découvert en 1837 par Augustin Manuel Blanco. Très reconnaissables, ses urnes peuvent mesurer 15 cm de haut. Elles sont ventrues et vertes, avec un bord rosé à pourpre. Le Népenthès renflé pousse aux Philippines, dans les forêts de montagne (entre 1200 m et 1500 m d’altitude).

 

Le népenthès empereur, nepenthes rajah

Décrit pour la première fois en 1859, son piège spectaculaire a fait la popularité de l’espèce. En effet, les urnes du népenthès empereur mesurent parfois jusqu’à 35 cm de haut, pour 18 cm de large : coléoptères, batraciens, rats… les proies sont variées.

Cette plante est aujourd’hui victime de son succès. Menacée par les activités humaines comme par les prélèvements sauvages des collectionneurs, elle est en voie de disparition, inscrite en annexe I de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction) et sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) avec une cotation V – « vulnérable » pour la Malaisie.

 

Découvrir d'autres espèces

 

Remonter