Le Sophora

Description du Sophora

Sophora japonica L.

(Famille : Fabaceae)

Origine : Originaire de Chine, le Sophora fut d’abord introduit au Japon,puis en Europe,au XVIIIe siècle, comme arbre d’ornement dans les parcs et les jardins. Il est actuellement subspontané dans certaines régions tempérées chaudes.

 

Le Sophora est un bel arbre d’une vingtaine de mètres de haut. Du tronc principal partent des branches plus ou moins tortueuses qui portent des feuilles composées, imparipennées, de 7 à 13 folioles. Chaque foliole est ovale, allongée, glabre, d’un vert foncé et veloutée sur la face supérieure et d’un vert clair sur la face inférieure.

La floraison, abondante mais de courte durée, a lieu de fin juillet à début août, en France. Les fleurs, groupées en larges grappes terminales, sont zygomorphes, de type papilionacé, à corolle jaune verdâtre. Le fruit est une gousse indéhiscente, moniliforme, refermant 2 à 5 graines.

Préparation de la teinture 

Partie utilisée pour la teinture : La fleur (bouton floral).

Traditionnellement, ce sont les fleurs non encore épanouies qui sont récoltées. De grandes bâches sont placées sous les arbres et les boutons floraux détachés de l’arbre y sont déposés. Les boutons sont alors ébouillantés, pressés et séchés en petites masses arrondies, forme sous laquelle ils sont commercialisés pour la teinture. Cependant, les fleurs ouvertes et même parfois en fin de floraison sont également récoltées. Elles sont alors saupoudrées de chaux avant dessiccation, afin d’en assurer la conservation.

Couleur obtenue : La couleur obtenue varie du jaune jonquille au jaune bouton d’or, selon les méthodes de teinture.

Elle est robuste et résiste bien à la lumière. Cette teinture, « Jaune naturel », porte le n°10 au Colour Index.

Principe colorant : Le principe colorant des fleurs de Sophora est un hétéroside flavonique, la rutine. Avant épanouissement, la fleur peut en contenir jusqu’à 25% de son poids.

Usages

Le Sophora a surtout servi à teindre la soie en Chine et au Japon.Des textes,mentionnant l’utilisation de boutons de Sophora en teinture, ont été trouvés en Chine, datant du VIIIe siècle après J.C.

L’association du Sophora et de l’Indigo fournit une coloration verte déjà connue au XIIe siècle, au Tibet. Le bouton de Sophora est également utilisé pour l’obtention de la rutine, connue pour ses propriétés médicinales dans les troubles de la circulation veineuse. Cette molécule est également utilisée en cosmétologie pour ses propriétés antiradicalaires.

Pour aller plus loin...

Fiche plante

Le Kolatier

Fiche plante

Le Pastel ou Guède

Fiche plante

La Garance des Teinturiers

Fiche plante

Les pigments naturels

Remonter