Description du Bleuet

Centaurea cyanus L.

(Famille des Astéracées)

 

Classement sur la liste nationale des taxons messicoles : à surveiller

Noms communs : Bleuet, Casse-lunettes, Barbeau, Bluet, Blavette, Fleur de Zacharie, Aubifoin, Blaverolle, Chevalot.

 

Plante herbacée annuelle ou bisannuelle se composant d’une tige grêle, raide et rameuse d’une hauteur de 25 à 80 cm. Ses feuilles aériennes, alternes et très étroites sont légèrement dentées. Elles sont recouvertes d’un duvet argenté. Quant aux fleurs, ce sont de beaux capitules bleus d’environ 3 cm de large.

 

Les fleurs du centre sont plus petites que celles du pourtour (fleurs stériles) et sont régulières avec une corolle tubulaire évasée au sommet en 5 dents égales.

 

Histoires, légendes

Le Bleuet est une plante connue dans la mythologie grecque : c’est la déesse Flore qui métamorphosa en Bleuet le poète Cyanos après sa mort, afin que tous se souviennent de ses oeuvres dédiées à la nature.

En Russie, c’est une nymphe qui s’éprend d’un beau berger nommé Basile : pour le garder, elle l’entraîne au beau milieu d’un champ de blé et là le transforme en " Basilek ", nom du Bleuet en russe. Mais c’est Chiron, le célèbre centaure féru de plantes, qui en découvre les propriétés ; aussi son nom scientifique latin est-il " Centaurea ".

Le Bleuet est un symbole patriotique : sa fleur, mêlée à celles du Coquelicot et de la Marguerite, représente les couleurs de la France.

 

Usages du Bleuet

Ses vertus médicinales étaient déjà mentionnées au 12e siècle par Sainte Hildegarde de Bingen. De nos jours le Bleuet est inscrit à la Pharmacopée française. Il possède de nombreuses propriétés, notamment antiinflammatoires et décongestionnantes. Ainsi il est parfaitement indiqué en ophtalmologie et en cosmétique pour soulager les yeux fatigués, irrités ou enflammés.

Son nom commun de " casse-lunettes " provient du fait qu’il est traditionnellement utilisé en cas d’irritation ou de gênes dues à une atmosphère enfumée, des poussières dans les yeux, des bains de mer ou de piscine.

Selon la " théorie des signatures ", le bleuet soignait les problèmes oculaires : les fleurs bleues étaient le symbole d’une vue " transparente comme un ciel sans nuage ".

Il est aussi diurétique : les pétales infusés aideraient à digérer et, en décoction, calmeraient la toux.

Les graines servaient de laxatif léger, notamment pour les enfants.

En usage local, il est recommandé pour traiter les petites plaies et les écorchures. La fleur du bleuet est constituée de mucilages, pigments polyphénoliques et tanins, explication de ses effets anti-inflammatoires ou astringents. 

 

 

Pour aller plus loin...

Fiche plante

L'Adonis d’automne

Fiche plante

Le Pied-d’alouette royal

Fiche plante

Le Bugle petit-pin - Bugle jaune

Fiche plante

La Nielle des blés

Remonter