La Sarracenia

Identifiez vous oucréez un compte pour pouvoir ajouter des documents à vos favoris

Sarracenia flava, sarracenia purpurea, sarracenia oreophila… si la famille des sarracenias est grande, elles ont toutes un point commun : leur urne est un piège mortel.

La famille des Sarraceniaceae

Originaires d’Amérique du Nord, les sarracenias mesurent de 30 à 90 cm de haut. De formes et de couleurs différentes, elles sont toutes dotées d’un tube ou d’une urne formée par leurs feuilles recourbées et parfois soudées.

Retrouvez les espèces les plus représentatives des plantes carnivores 

Le piège des Sarracénies

Elles sont les dignes représentantes des plantes carnivores avec piège à urne. Ce piège est dit « passif » : contrairement à la dinoaea muscila, aucun mécanisme n’est amorcé, la plante reste immobile. Attiré par les glandes nectarifères, l’insecte entre dans l’urne ou « ascidie ». La paroi visqueuse ou garnie de poils dirigés vers le bas l’empêche alors de sortir. Ainsi piégé, l'insecte se noie dans le liquide de digestion de la plante.

Certaines sarracénies, comme la Sarracenia flavia, sont pourvues d’une petite coiffe, ou opercule, pour empêcher que l’eau de pluie ne rentre dans le tube. D’autres, comme la sarracenia purpura, dont le tube est plus horizontal, laissera entrer l’eau de pluie.

Quelques sarracénies

Il existe environ une dizaine d’espèces botaniques de sarracénies et encore plus de sous-espèces du genre. S'ajoutent à celles-ci les nombreuses espèces hybrides issues de croisements naturels ou non.

 

Parmi les espèces botaniques, on trouve les sarracenias suivantes :

La trompette jaune, sarracenia flava

Pouvant mesurer jusqu’à 90 cm, la trompette jaune est l’une des plus grandes sarracénies. Ses feuilles se replient en cornet, protégé par un opercule coloré : c’est lui qui produit le nectar pour attirer les insectes. Le fond du tube est rempli de liquide de digestion.

Cette plante fleurit au printemps, ses grandes fleurs sont d’un jaune éclatant auquel elle doit son nom. Introduite en France en 1752, elle vient des Etats de Caroline, de Virginie, Louisiane et Floride où le climat est tempéré, humide à subtropical.

 

On lui connait 6 sous-espèces.

La plante à urnes des montagnes, sarracenia oreophila

La Sarracénie oreophila peut atteindre 75 cm de hauteur. Ses feuilles en forme de longs tubes sont de couleur jaune pâle à vert et sont parcourues de nervures et de veines plus ou moins colorées, elle pousse au printemps et en été !

Rare, on ne la connait que depuis 1933. Elle est aujourd’hui en voie d'instinction, menacée par les incendies et la cueillette sauvage. Elle a disparu du Tennessee et s'efface peu à peu de ses habitats naturels : Alabama, Géorgie et Caroline du Nord.

 

La pipe pourpre, sarracenia purpurea

La sarracénie pourpre est aussi appelée « pipe pourpre » ou « plante à urne pourpre veiné ». Elle se reconnait à ses feuilles refermées sur elles-mêmes, courtes et veinées d’un rouge vif.

La feuille de la sous-espèce veinosa est particulièrement contrastée, sa couleur est composée d'un vert franc avec des veines pourpres. Remplie d’eau, l’urne est surmontée d’un capuchon ondulé.

Vivant en Caroline, en Virginie, en Georgie ou dans le New Jersey, la sarracénie pourpre est l’emblème de la province canadienne de Terre-neuve-et-Labrador.

 

La sarracenia rubra

L’espèce sarracenia rubra vit dans les marécages tempérés d’Amérique du Nord. Elle se caractérise par ses feuilles recourbées en urne, qui peuvent être de couleur verte à rouge grenat. Le type de l’urne varie selon les sous-espèces.

Au printemps, la plante à urne douce d’Alabama, sarracenia rubra alabamensis forme de petites urnes puis en été, de nouvelles urnes, plus grandes. Ces dernières sont plutôt jaunâtres et duveteuses. Espèce très menacée par les activités humaines, il ne reste aujourd’hui plus que 300 plantes sauvages.

La plante à urne de Jones, sarracenia rubra jonesii est quant à elle pourvue d’urnes bombées et ses fleurs sont très odorantes. Elle vit sur une aire géographique très limitée, précisément entre la Caroline du Nord et la Caroline du Sud, elle est très menacée et en voie de disparition.

 

Découvrir d'autres espèces :

 

Remonter