La Garance des Teinturiers

Description de La Garance des teinturiers

Rubia tinctorum L.

(Famille : Rubiaceae)

 

Origine : La Garance des teinturiers croît spontanément au Moyen-Orient et dans l’Est du bassin méditerranéen. Elle a été cultivée dans la plupart des pays européens où elle se rencontre encore à l’état spontané. Son intérêt, en tant que matière première colorante, l’a faite introduire très tôt en Extrême-Orient, puis en Amérique etmême en Afrique. Actuellement, la Garance est à nouveau cultivée aux Pays-Bas.

 

La Garance des teinturiers est une herbacée vivace à tiges couchées ou grimpantes. Les racines, fortement ramifiées, sont longues et sinueuses. Leur cassure est brun-rouge à orangée.

Les tiges quadrangulaires peuventmesurer plus d’1mde long.Elles sont munies de poils tecteurs crochus qui leur confèrent un toucher rugueux.Vertes, les tiges portent des verticilles de 4 à 6 feuilles et stipules, semblables, vert foncé, sessiles et lancéolées.

Les fleurs jaune verdâtre sont de petites dimensions. Leur corolle, à 4 pétales soudés en un tube à la base, ne dépasse pas 3 mm. Elles sont groupées en cymes axillaires ou terminales.

À l’automne, les fruits sont des baies noires, luisantes, arrondies, de la grosseur d’un petit pois.

Préparation de la teinture

Partie utilisée pour la teinture : La racine.

La récolte des racines a lieu au bout de trois ans environ. Après arrachage, les racines sont séchées, puis battues ou frottées et tamisées afin d’éliminer les restes de terre, les radicelles, ou chevelus et une partie du tissu de revêtement sans intérêt commercial. Enfin, les racines sont moulues.

La poudre de Garance était conservée dans des tonneaux. La conservation est bonne pendant plusieurs années et certains auteurs considèrent qu’elle s’améliore avec le temps.

Couleur obtenue : La couleur obtenue est le rouge.

Cette teinture « Rouge naturel », porte le n° 8 du Colour Index.

Principes colorants : La racine de Garance contient une trentaine de dérivés anthraquinoniques dont plus d’une quinzaine interviennent dans la composition du colorant. Le plus connu est l’alizarine, mot issu de l’arabe « al‘usara » (le jus), qui a donné dans les régions méditerranéennes, « alizari », pour désigner la racine de Garance.

Usages  

La teinture de la laine par la Garance, ou garançage, remonte à l’Antiquité. La pratique consiste, après mordançage à l’alun, à plonger la laine dans un bain contenant 50 % de poudre de Garance. Les nuances de rouge sont ensuite obtenues en portant le mélange à des températures plus ou moins voisines de l’ébullition, en modifiant les concentrations d’alun et de Garance ou encore, en réglant l’alcalinité ou l’acidité des bains.

Les draps de laine ainsi teints ont longtemps été utilisés par les armées françaises. Un des exemples les plus connus est le pantalon rouge des soldats de l’ancien régime. Mais à côté de la laine, la poudre de Garance est également utilisée pour teindre la soie et surtout le coton.

 

Pour aller plus loin...

Fiche plante

Les Indigotiers

Fiche plante

Le Sophora

Fiche plante

Le Jacquier et L’Arbre à Pain

Fiche plante

Les pigments naturels

Remonter