La biodiversité des Comores, des arbres à protéger

La forêt des Comores en danger

Sur l’île d’Anjouan, aux Comores, la distillation de l'Ylang Ylang est une cause majeure de la déforestation. À ce rythme, d’ici quinze ans, la biodiversité de cet écosystème de l’océan Indien disparaitra.

Pour défendre ce patrimoine et limiter la déforestation, les forces de plusieurs partenaires convergent pour mettre en place des actions concrètes de sensibilisation des plus jeunes. C'est aux côtés de l'Alliance française d'Anjouan, de l'ONG Dahari et d'Initiative Développement que Klorane Botanical Foundation s'engage.

 

 

Faire connaitre aux jeunes comoriens leur patrimoine végétal

 

Pour certains enfants anjouanais, la nature est un mystère. Ils ne connaissent pas encore la faune et la flore qui les entourent. Ce projet est l'opportunité pour eux de découvrir un univers si proche pour mieux en prendre soin.

 

Deux mille enfants des écoles des trois îles seront sensibilisés à cette problématique à l'occasion d'ateliers et de sorties qui se dérouleront d'octobre 2018 à février 2019. 

 

Des outils pédagogiques ont été conçus comme supports d'animation pour les animateurs.

 

Le coup d'envoi a été donné le 13 octobre 2018 dans la ville de Mutsamudu auprès de 150 enfants. 

 

 

Découvrir l'action "Préserver une forêt des Comores"

 

 

Pour aller plus loin...

Remonter