Comment le développement durable peut-il être mis en œuvre localement ?

Identifiez vous oucréez un compte pour pouvoir ajouter des documents à vos favoris

Agir pour le développement durable, c’est tous les jours, dans de petits gestes comme dans de grands projets. Comment mettre en place, au niveau local, des actions à la fois économiques, sociales et environnementales ?

Quelles actions une ville peut-elle mettre en place pour favoriser le développement durable ?

Recyclage des déchets, récupération d’eau, jardins partagés… les actions pour le développement durable fleurissent en ville. Chacune s’engage à sa hauteur et dans tous les domaines.

L’amélioration du cadre de vie pour une ville pour tous est souvent une priorité. Pas toujours aux normes, la voirie comme les bâtiments publics peuvent être l’occasion de grands travaux, pour améliorer l’accessibilité aux personnes handicapées et à mobilité réduite.

L’aménagement d’espaces verts et la végétalisation font quant à eux leurs preuves pour l’environnement, pour la santé, comme pour la cohésion sociale. Enfants, jeunes et moins jeunes peuvent profiter ensemble d’espaces de jeux, de terrains de sports, de parcs et de jardins…

Prix « Botany for Change »

 

Et si l’on jardinait ?

Les villes aussi peuvent s’y mettre, avec la mise en place de jardins partagés. Convivialité, valorisation de la biodiversité, outil pédagogique… ils améliorent les espaces de vie au quotidien. C’est aussi l’endroit rêvé pour installer un composteur pour les habitants du quartier, un poulailler, un potager libre-service… A cultiver tous ensemble ! Et pour améliorer la santé de tous, les collectivités prennent de plus en plus de mesures dites « alternatives ». Face au trop grand nombre de véhicules à essence, il s’agit avant tout d’encourager l’usage des autres modes de transports : aménagement de zones piétonnes et cyclables en centre-ville, transports en commun à énergie verte, ou soutien au co-voiturage pour les périphéries.

 

Agenda 21, l’outil pour une action locale

Strasbourg, un modèle de biodiversité en zone urbaine

Elue Capitale française de la biodiversité en 2014, Strasbourg a mis sur pied le plan « Strasbourg Grandeur Nature ». Il a pour objectif de valoriser le patrimoine naturel d’exception, au travers d’actions de terrain, d’animations et d’ateliers, faisant intervenir tous les acteurs de la société civile comme de la collectivité.

Des ateliers participatifs et des conférences informent et sensibilisent, des groupes de travail recensent la faune et la flore, et les habitants sont invités à témoigner au travers d’enquêtes. Sur le terrain, des espaces de protection sont aménagés, et des contraintes de voiries sont appliquées en fonction des espèces qui y vivent : protection des arbres remarquables, aménagement de mares pour le crapaud vert et le grand hamster d’Alsace…

Les espaces verts sont valorisés, avec notamment la création de sentiers pédagogiques. L’usage des pesticides a été réduit puis supprimé. Les bâtiments publics végétalisent leurs toits et leurs façades.

Pour soutenir une agriculture durable et les circuits courts de proximité, l’accent est mis sur le développement d’une agriculture urbaine : rapprochements entre citadins et agriculteurs, délimitations de zones agricoles pérennes, développement de l’éco-pâturage…

Sur un plan social, des potagers et jardins partagés sont mis à disposition pour les plus démunis.

Main dans la main, spécialistes, élus et usagers se retrouvent autour d’une démarche commune. La ville ne s’oppose plus à la nature ! Strasbourg semble réussir le pari d’un développement participatif, où la nature, l’économie et les habitants vivent en harmonie.


Qu'est ce que le développement durable en entreprise?
Comment concilier developpement durable et croissance economique?
Quelle gouvernance pour le développement durable?
Comment mesurer le développement durable ?
 

Ajouter aux favoris
Identifiez vous oucréez un compte pour pouvoir ajouter des documents à vos favoris
Remonter