Restaurer une zone naturelle humide

Argentine

Ressusciter un écosystème

Un habitat qui a bien changé

En Argentine, au nord de Buenos Aires, le delta Rio de la Plata était jadis un écosystème vierge, riche et foisonnant. Sur les terres humides qui bordent les fleuves, le Monte Blanco, une forêt dense et complexe s'élevait et abritait une faune diversifiée. Aujourd'hui, un habitant venu du 19e siècle ne le reconnaîtrait pas...

Les activités de l'homme, du tourisme à l'agriculture, en passant par la déforestation ou une reforestation inadéquate, mais aussi les modifications des cours de l'eau, ont largement affecté la biodiversité locale. Avec les mousses, les lichens, les herbacées, les plantes grimpantes ou les arbres, de nombreuses espèces se côtoyaient dans la forêt Monte Blanco.

 

Elle a laissé la place à une végétation différente, moins diversifiée, moins spécifique au lieu car non typique des milieux humides. Certaines sont des plantes invasives qui s'accaparent les lieux sans gêne aucune !  

Un véritable couloir vert

Pour restaurer la forêt d'antan et redonner de l'espace à cette végétation si singulière, la tâche semble immense !
Nous avons décidé de soutenir cette mission, portée par plusieurs organismes. Pour débuter, il s’agit de construire de petits îlots dans l'eau, porteurs des espèces souhaitées, dans l'espoir que la forêt « prenne ». L'idée est de les voir ensuite se rassembler sous l'effet de la croissance des végétaux pour former un couloir biologique, peuplé de la faune et de la flore que l'on trouvait ici avant en si grand nombre. 

 

Où trouver ces plantes ? En les faisant pousser !

La mission comporte un volet de conservation et de culture des espèces du Monte Blanco ex situ, épaulé par le jardin botanique « Carlos Thays ». Dans cet immense jardin botanique, elles sont déjà étudiées et cultivées : cet élan va se poursuivre en étoffant la collection de plantes concernées avant de réintroduire les spécimens obtenus dans la zone pilote du delta.

Quelles plantes ?

Il s'agit de plantes qui ne sont pas en voie d'extinction mais sont indispensables pour restaurer l'écosystème spécifique de la forêt. Elles ont aussi pour beaucoup un intérêt médicinal !

Salix humboldtiana, Myrsine laetevirens, Blepharocalyx tweediei, Erythrina crista-galli, Nectandra angustifolia, Sapium haematospermum, Phyllanthus sellowianus, Tessaria integrifolia, Sesbania virgata, Sesbania punicea et Senna corymbosa.

Image : Tessaria integrifolia

Au cœur d'une réserve naturelle

Le projet a lieu dans une réserve naturelle déjà dédiée à la préservation de l'environnement et au tourisme éco-responsable : Delta Terra. Il y a même un petit centre de secours pour les animaux sauvages !

Découvrir la vidéo

 

 

Notre second projet en Argentine

Avec ces partenaires nous avons déjà un très beau projet en cours. Il faut dire que le pays possède l'une des plus grandes biodiversités au monde, il y a donc du travail pour qui veut la protéger ! Ce premier projet, « Plantes médicinales » vise à faire connaître et valoriser la flore médicinale argentine, véritable trésor botanique !

Découvrir le projet "Plantes médicinales"

Les acteurs du projet

Le Botanic Gardens Conservation International (BGCI)

C’est le plus grand réseau mondial de protection des plantes. Avec plus de 700 membres et partenaires dans près de 120 pays, le BGCI soutient ainsi des programmes de protection d'espèces végétales menacées, fournit des recommandations générales et techniques et apporte des informations régulières par le biais de newsletters, magazines, conférences et formations. Grâce à son rayonnement international et à son expertise professionnelle, il influence également les politiques gouvernementales avec succès.

Le jardin botanique « Carlos Thays »

Au cœur de la capitale argentine, à Buenos Aires, c’est l'une des principales attractions touristiques de la ville. Il abrite actuellement 3700 spécimens vivants de 200 familles botaniques différentes, ainsi qu'un herbier de 4630 plantes. Une grande partie du jardin est consacrée à la culture d'espèces indigènes d'arbres argentins. Le jardin botanique Carlos Thays est une institution majeure en Argentine, non seulement grâce à sa situation géographique et à son histoire, mais également parce qu'il joue un rôle important dans la création de projets pédagogiques. Ce jardin botanique a été créé il y a 120 ans par le paysagiste et urbaniste français Charles Thays.

Nos partenaires

Pour aller plus loin...

Remonter